Bertrand Russell et désobéisance civile

"This idea of weapons of mass extermination is utterly horrible and is something which no one with one spark of humanity can tolerate. I will not pretend to obey a government which is organising a mass massacre of mankind." Bertrand Russell dans un discours à Birmingham, qui encourage à la désobéisance civile pour soutenir le désarmement nucléaire, le 15 avril 1961.
« This idea of weapons of mass extermination is utterly horrible and is something which no one with one spark of humanity can tolerate. I will not pretend to obey a government which is organising a mass massacre of mankind. »
— Bertrand Russell dans un discours à Birmingham, qui encourage à la désobéisance civile pour soutenir le désarmement nucléaire, le 15 avril 1961.

Mathématiques en liberté

Mathématiques en libertéMathématiques en liberté, La ville brûle, Montreuil, 2012.

Deux mathématiciens, Pierre Cartier qui fut l’un des piliers du fameux groupe Bourbaki et Cédric Villani, un des représentants les plus brillants de sa génération, le mathématicien et historien des sciences Jean Dhombres, et le philosophe des sciences Gerhard Heinzmann nous invitent à débattre avec eux de l’activité mathématique et de ses conséquences sociales, tant dans l’histoire de l’humanité que dans le monde contemporain.
Trois grandes directions ont été explorées par les auteurs dans leur dialogue :

  • la relation, très complexe et objet de discussions et points de vue opposés, entre les mathématiques et la réalité ;
  • la liberté que la construction des mathématiques a donné aux hommes en leur permettant de développer les sciences de la nature, mais aussi celle dont les mathématiciens ont besoin pour développer leurs recherches ;
  • la responsabilité avec laquelle la communauté scientifique et les gouvernements doivent traiter la question de la place des mathématiques dans la politique de recherche et l’enseignement.

La Modernité et la crise actuelle de l’éducation

Premier article du comité École et société du syndicat des professeurs du cégep de Saint-Laurent : La Modernité et la crise actuelle de l’éducation : entre l’aspiration à l’autonomie intellectuelle et l’adaptation naturaliste, par Maceline Morais et le comité École et société. Publié dans l’Enseigne, vol. 10, no 2, décembre 2012.